09/03/2006

Insomnie de toi

Comme j’ai peur quand la nuit vient

Que rien n’efface mon lourd chagrin

Depuis que là-bas tu vis

Le soir éteint tout ce qui luit

 

Mes nuits sont pareilles au Styx

Que je traverse, l’œil fixe

Pointé sur cet enfer horrible

Comme ton absence indicible

 

Toi mes heures, Ô toi mes lunes

A tes mains confier mes dunes

Et de nous deux ne faire qu’une

 

Sans toi ma vive lueur,

Le noir est synonyme de peur

Et mes nuits ne sont que leurre

17:01 Écrit par Perle d'amour | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

merci de m'avoir souhaité bon annif!!
sympa le blog...bonne continuation!!
bisouuus

Écrit par : mimi | 09/03/2006

Les commentaires sont fermés.